Ou voici le récit de comment l’histoire a commencé!

Mai 2014, cela fait déjà 2 ans que Vincent entend parler de la pêche au bar rayé et que l’on lui vante la puissance de cet incroyable guerrier. En cette veille de la sortie du 7e épisode de Star Wars, je pense que l’histoire suivante est bien adaptée à la situation.

Vous nous direz mais quel lien y a-t-il entre l’histoire épique crée par George Lucas et la pêche à la mouche? Bien que la force serait bien souvent d’une aide des mieux adaptée à notre sport, le seul lien est l’imagination débordante de Vincent qui peut être, a été inspirée par la Force elle-même?

Il a quand même réussis à organiser notre premier voyage de pêche hors Québec à l’aide d’un simple jeu d’esprit pour le titre d’un post fait sur un forum de pêche à la mouche dans le Maine: Padawans looking for Jedi!

Eh oui, c’est en titrant son post ainsi il y a 2 ans, que Vincent nous a permis de rencontrer des passionnés de pêche à la mouche au bar rayé. Nous n’avions aucune idée du point auquel ce simple jeu d’esprit allait nous permettre de rencontrer autant de personnes généreuses!

Tel Luke Skywalker, les yeux bandés et dans une noirceur absolue, Vincent n’aurait jamais pu viser aussi juste avec son trait d’esprit, car le destin avait déjà tracé un chemin à la personne qui allait répondre à son appel. En fait, il y avait bien un Jedi sur ce forum et celui-ci se prénommait Allan! Un retraité fin soixantaine, qui n’avait aucune connaissance de l’existence même de l’Empire, mais qui par sa générosité dans la communauté de pêcheurs à la mouche que nous nous apprêtions à aller visiter, c’était vu imposé par le webmaster du forum, l’avatar de Yoda. C’est pour cette raison, durant notre séjour, qu’Allan nous expliquera s’être senti personnellement interpellé par notre appel et s’être fait un devoir d’y répondre!

Ce fut un court, mais intense séjour! Vincent était aussi excité qu’un enfant à la veille de Noel et pour Amélie, ce fut l’occasion d’avoir son premier coup de foudre avec la pêche à la mouche, malgré une initiation à la dure. Dieu merci, Allan et son ami ont été d’une générosité et d’une délicatesse sans borne pour l’aider à bien profiter de son expérience!

Le terrain de jeu où Allan et son ami nous guidèrent était magnifique. Une grande baie parsemée de quelques îles qui devenaient accessibles à la marée. Grâce à leur expérience, nous purent pêcher près de 9 heures en continue sur un « flat » de sable malgré l’importance des marées à cet endroit.

Durant cette période, nous n’étions point aptes par nous-même à connecter avec un seul poisson. Nous étions trop loin de nos zones de confort (première expérience de pêche en eau salée avec des avançons ultra callants). C’est ainsi que nous étions en ajustement constant et l’intégration de nouvelles techniques de lancer s’exécutaient à petits pas. Ce ne fut pas un problème puisque Allan, en bon maître Jedi, nous permis de faire tout de même l’expérience de combat avec ce puissant guerrier de la côte est.

Quelle expérience, en plus de faire la connaissance d’une nouvelle espèce! Enfin, Allan nous a permis pendant cette séance, d’avoir notre premier contact avec une canne Spey. Pour ceux qui ne connaissent point ce type de technique, il s’agit d’une canne que l’on doit manier à deux mains en raison de leur longueur plus importante. Celle d’Allan devait faire entre 13 et 15 pieds! Alors, nous vous laissons imaginer le plaisir d’un combat avec une bête de plus de 30 livres! Oui, oui, c’est bien le poids du bar qu’Allan a permis à Amélie de combattre! Vous comprenez maintenant l’origine de son coup de foudre pour la pêche à la mouche! Une lutte de plus de 15 minutes sur 360 degrés en raison du très faible dénivelé de la baie.

Nous terminons la rédaction de cette histoire et nous réalisons que Speyrit, doit sa philosophie de base à ce premier voyage: une rencontre avec les passionnés, organisé par des passionnés et maintenant pour des passionnés!

%d blogueurs aiment cette page :